16 mars 2006

On a tout essayé : la manif contre le CPE à Poitiers



Résident de la jolie ville de Poitiers, j'ai décidé aujourd'hui, puisque le Campus est soumis au blocus depuis maintenant plus de trois semaines, d'aller un petit peu blogger cette "Poitevine attitude" dont parlait Le Monde dans son édition de Mardi.

Détaillons les participants et le trajet du cortège d'aujourd'hui : j'avoue, je n'y suis resté qu'une seule heure mais je crois avoir suffisamment fait le tour.


Départ de la place de la Mairie...



En tête, des lycéens, motivés, joyeux et plutôt soudés, c'est eux qui vont guider le reste des manifestants, mieux vaut alors savoir où l'on va pour éviter tout cafouillage



C'est marrant de constater que la moyenne d'âge augmente plus le cortège avance :

- à l'avant les lycéens : plutôt là pour l'ambiance que les revendications, ça chante beaucoup la révolution mais pas beaucoup les revendications



- puis viennent les étudiants : plus organisés, quelques banderoles (mais aucunes aux couleurs d'un quelconque syndicats) et aussi quelques tracts à la main



- ferment la marche et constituent la moitié de la manifestation : les adultes, regroupés en syndicats derrières de grandes banderoles, on sent qu'ils n'en sont pas à leur coup d'essai, ya de la sono, les slogans sont simples mais piquants





- enfin, les gardiens du cortège : deux voitures de police à l'avant, une et un motard à l'arrière, les manifestants sont calmes, ils sont donc eux-même détendus...



Comment faire pour bien blogger une manif, quelques astuces :

- maîtriser le plan de sa ville et plus particulièrement le centre, lieu habituel des manifs, ça permet de naviguer d'un bout à l'autre du cortège par des raccourcis

- pour les photos : s'arrêter en hauteur pour surplomber le cortège ou utiliser une bouche d'incendie, un rebord de fenêtre pour prendre un peu de hauteur

- pour les vidéos : savoir pénétrer les rangs de manifestants, par exemple en présentant devant soit sa caméra ou son numérique, tout de suite les sourires apparaissent, intrigués, et le chemin se fait

Je ne connais pas le nombre de manifestants présents, on aura certainement ça aux infos de ce soir, à vue d'oeil j'aurai dis peut-être 5000 ? j'aurais du demander à ce photographe qui comptait...



Le blocus d'une route y est aussi un acte courant...


Sur le trajet on aperçoit d'autres étudiants qui eux ont décidé de continuer de travailler


Et j'ai eu aussi droit à mon trac...


Voilà, j'ai rien de spécial à rajouter, demain j'essaierai d'aller "podcaster" des étudiants à la fac, je passerai aussi au campus pour voir l'état du blocus et je me rendrais surement au grand rendez-vous gréviste de samedi.

MAJ 17/03/06 19:25: tiens, j'étais pas loin du compte dans le nombre de manifestants



Aucun commentaire: